Comment cumuler emploi et retraite ?

ca-image-article-5
Note: 4.3. Voir les votes
Veuillez patienter...

Vous souhaitez compléter votre pension ou exercer enfin une activité qui vous tient à cœur ? Tout ce qu’il faut savoir avant de travailler à nouveau.

Liquidez vos pensions
1ère obligation : vous devez avoir liquidé l’ensemble de vos pensions auprès des régimes de retraite obligatoires, de base et complémentaire.

Sont concernés, les :

  • Salariés du secteur privé (sauf pour les éventuels droits acquis en tranche C de l’Agirc) ;
  • Salariés agricoles ;
  • Salariés des régimes spéciaux ;
  • Fonctionnaires de l’Etat et des collectivités territoriales ou hospitalières ;
  • Indépendants.

Et pour les professions libérales ? Pas d’obligation de liquider leurs pensions dans leur régime complémentaire si elles n’ont pas atteint l’âge fixé par celui-ci pour le taux plein (67 ans pour un pharmacien, par exemple).

Le cumul illimité
Le cumul emploi-retraite illimité (ou libéralisé) permet d’additionner pensions de retraite et nouveaux revenus professionnels, sans limite de montant.

Pour y prétendre, il faut :

  • avoir 62 ans (l’âge légal de la retraite) ;
  • faire valoir ses retraites à taux plein ou l’âge du taux plein automatique (67 ans dans les trois régimes de base alignés : Cnav, MSA et SSI, ex-RSI) ;
  • demander l’ensemble de ses pensions de base et complémentaires françaises ou étrangères.

Deux possibilités :

  1. Reprendre sans délai la même activité professionnelle qu’auparavant, sous la même forme (ce qui exige la signature d’un nouveau contrat de travail pour un salarié) et chez le même employeur, le cas échéant.
  2. S’orienter vers la création d’une entreprise individuelle (micro-entreprise, par exemple), en vue d’exercer une activité semblable ou différente.

Dans tous les cas :
Adresser un courrier en ce sens à vos principales caisses de retraite de base et complémentaires.

BON A SAVOIR

Bien qu’obligatoirement soumis aux cotisations vieillesse, sur les mêmes assiettes et avec les mêmes taux de cotisation, les nouveaux revenus engrangés ne génèrent plus aucun droits retraite. Ces nouveaux revenus sont soumis à l’impôt sur le revenu : il sera soit prélevé à la source par l’employeur, soit soumis à des acomptes mensuels – si vous exercez en indépendant.

Le cumul limité
Lorsqu’une des conditions du cumul intégral n’est pas remplie – par exemple si vous avez eu une carrière longue et que vous avez liquidé vos droits à taux plein avant l’âge légal – il est possible de retravailler. Mais l’addition des pensions et des nouveaux revenus d’activité est limitée. Le plafond dépend de votre régime d’affiliation. S’il est dépassé, l’excédent est déduit du montant de la pension.

BON A SAVOIR

Les salariés qui souhaitent retravailler pour leur dernier employeur ont intérêt à attendre six mois pour concrétiser leur projet : à défaut, ils ne percevront pas leur pension pendant ce semestre. S’ils travaillent en tant qu’indépendants, ils ne seront pas soumis à ce délai.

© Uni-médias – Dossier Familial 2019

 

Retrouver tous les articles de la newsletter Santé et bien vieillir

 

Note: 4.3. Voir les votes
Veuillez patienter...
  • SYLVIE MARIETTON

    il existe aussi la retraite progressive à partir de 60 ans et les trimestres effectués comptent pour la validation définitive

    Répondre

Publier un commentaire