Le « Point Passerelle « du Crédit Agricole et Renault se « Mobiliz » en Rhône-Alpes pour les personnes en difficulté

Signataires du partenariat entre Point Passerellle Crédit Agricole et Renault
Aucun vote.
Veuillez patienter...

Trois Caisses régionales du Crédit Agricole et la Direction Régionale Renault ont signé le 9 décembre 2015 à Vénissieux une convention de partenariat solidaire. Cet accord a pour objectif  de permettre aux familles accompagnées par Point Passerelle  de bénéficier des services de garages solidaires du programme Renault Mobiliz, pour faciliter leur mobilité et favoriser ainsi l’accès à l’emploi.

Avoir un véhicule est souvent un critère déterminant pour accéder ou se maintenir dans l’emploi. Or, pour les personnes en situation de précarité financière, les coûts inhérents à l’entretien ou à l’achat d’une voiture  constituent un obstacle à leurs déplacements.
Les structures « Point Passerelle » des Crédit Agricole Centre-est, Loire Haute-Loire et des Savoie accompagnent  sur le plan humain, personnel et économique,  les clients en fragilité financière suite à un événement de vie (chômage, divorce, maladie, décès d’un proche…).

Le partenariat signé avec Renault repose sur les actions suivantes, menées sur tout le territoire de la région Rhône-Alpes :

  • identifier les personnes accompagnées ayant besoin d’un véhicule pour aller travailler
  • les mettre en relation avec l’un des garages Renault solidaires pour bénéficier de conditions très avantageuses, pour l’entretien, la réparation ou l’achat d’un véhicule d’occasion révisé et garanti.

En mars 2015, Renault et la Fédération Nationale du Crédit Agricole avaient signé un partenariat national pour unir leurs compétences et leurs moyens pour aider les personnes en difficulté. La déclinaison de ce partenariat au niveau régional permet de concrétiser cet accord sur le terrain, au plus près des futurs bénéficiaires.

Clap de fin pour le challenge de l’IAE Lyon
Lozanne : la Caisse locale soutient le Téléthon
Aucun vote.
Veuillez patienter...
  • Marie-Christine Fournier

    Très belle idée, pourquoi ne pas la proposer aux familles accompagnées par Habitat et Humanisme ?

    Répondre

Publier un commentaire