Voyager avec son animal sans souci

Note: 2.5. Voir les votes
Veuillez patienter...

Vous envisagez un voyage en train avec votre animal domestique ? C’est réalisable, à condition de vous informer d’abord sur les règles à respecter pour qu’il vous accompagne.

Au moment de réserver votre billet, informez-vous sur la possibilité de transporter votre animal à vos côtés (généralement deux animaux au maximum par passager) et sur les conditions en vigueur.

Par exemple, en France, dans un TGV, un TER ou un train Intercités, votre animal de compagnie est accepté sous réserve de lui acheter un billet, quelle que soit sa taille (même pour un canari ou un hamster !).  Attention, impossible de réserver un billet en ligne pour l’animal, vous devez vous déplacer en gare ou en boutique SNCF.

Sur les lignes internationales, (Eurostar, Lyria, Thalys, etc.), les critères d’admission varient d’une société à l’autre.

En principe, les animaux de moins de 6 kg doivent être placés dans un sac, un panier fermé ou une cage de 45 x 30 x 25cm maximum. Les chiens doivent être tenus en laisse, muselés et placés sur vos genoux ou à vos pieds. Ils n’occupent pas une place assise, sauf si le train n’est pas rempli.

A noter, les chiens d’assistance (notamment les chiens guides d’aveugles) voyagent gratuitement avec leur maître sur tous les trains (même dans l’Eurostar), mais avec leur passeport ou carnet de santé.

Les chiens dangereux (1ère et 2e catégories) ne sont pas toujours autorisés, de même que les oiseaux (perruches, canaris…), notamment à l’étranger.

Notre conseil : si un passager ne supporte pas la présence de votre animal près de lui (il en a le droit), exigez du contrôleur qu’il vous trouve une place ailleurs.

Bon à savoir : Papiers s’il vous plaît !

Avant de partir, assurez-vous que votre animal (chien, chat, furet…) est à jour dans ses vaccinations. En France, vous devrez présenter son carnet de santé avec son identification par tatouage ou puce électronique. Pour un voyage l’étranger, vous présenterez son passeport avec en plus son vaccin contre la rage obligatoire et, parfois, un certificat de bonne santé établi par un vétérinaire cinq jours avant le voyage.

 

Retrouver tous les articles de la newsletter Santé et bien vieillir

 

Note: 2.5. Voir les votes
Veuillez patienter...

Publier un commentaire